Archive for the 'video' Category



05
oct
10

Merci gérard.

Dimanche, vent rafaleux, bassin d’arcachon, gérard delerm et moi avons fait une petite naviguation. Lui dans sont bateau, la barre dans une main et le camescope  dans l’autre (pas facile) et moi essayant de choper la moindre rafale. C’était malgré tout une très bonne journée riche en ensaignement, la vidéo est vraiment un super outil pour amélioré mon engin. On voit bien que mes embases sont trop en arriere des flotteurs et font tourner les bras sur eux même, ce qui change l’angle de mes dérives. Donc aujourd’hui j’ai repris ma résine pour réequilibrer tout ça.

Un grand merci à gerard pour son acceuil, ses tomates du jardin ;) et pour avoir fait la sécu car il faut dire que cette nav s’est terminer avec l’aile roulé dans son bateau et le mien en remorque, le vent ayant trop faibli.

08
juil
10

Run à 25/30knts

Oui j’ai fais un run à 25/30 knts !! Non il n’y avait pas 20/25 knts de vent. C’est vrai j’ai triché, j’ai juste fait des essaies tracté mais je me suis dit que ça ferai forcement buzzer un titre comme ça.

Ce test a ètè très enrichissants:

Je me suis rendu compte que l’angle de mes flotteur sont trop important, trop cabré. Donc les dérive se relevent toutes seul. J’ai donc eu toutes les peine du monde à les faire rentrer dans l’eau. Dès que j y arrivait, l’accoup de la dérive tapant voilement contre le flotteur me faisait partir en crabe en un coup sec et la dérives ressortait aussi sec. A tel point qu’elle as fais sortir, au fur et à mesure, les vis de fixation de leur logement jusqu’a ce que je perde un flotteur. Mais je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite parce que j’ai continué à planer sur l’embase ! A tel point que je me demande si je ne vais pas encore radicaliser mon engin en remplacant mes deux flotteurs latéraux par de simple planche de bois un peu rockée

Merci à l’école de voile internationale de Socoa.

16
juin
10

Montage express

Après quelques petites modifications des embases voici le montage et le démontage de mon engin. Je voulais mettre la vidéo en vitesse réelle mais c’est un peu lassant. Je vais apporter encore une amélioration et je pense monter le tout en moins de 10 minutes mais pour l’instant c’est déjà pas mal pour profiter des fenêtres météo si capricieuses en euskal herria. Moins je passerai de temps au montage et démontage, plus je serais mobile et près à profiter du moindre coup de vent.

31
mai
10

Putain d’galère !

J’avais bien amoché mon aile après un séjour dans les rocher à cause d’un vent trop flémard pour relever le kite. Un hernie sur le boudin du BA l’as definitivement achever. J’ai donc repris une vieille 7m à caisson fermé…

Mes prochain test seront sur le lac de Biscarrosse avec du vent, du vrai.

06
avr
10

kiteboat ws Tentative #1

Hier fut l’occasion de faire la première tentative de mon kiteboat WS avec l’aile. Malheureusement le vent n’as pas tourné comme prévu au sud et est resté vraiment très faible. Conséquence, je n’est pas vraiment pu partir de la plage mais j’ai tout de même pu tirer quelques conclusions très intéressantes. Mon nouveau système de siège est vraiment au poil, dès que je pose mes fesse dessus, j’ai aussitôt les pieds sur la barre de direction, près à partir. Par contre il est impossible de ne pas s’attacher au bateau, j’ai fait le test et c’est un effort sur-humain que de rester assis dès que l’aile tire, même un tout petit peu. Pour ça j’avais fais une sorte de ceinture avec un crochet de harnais, mais je vais suivre une autre piste. Ce sera encore plus simple et surtout plus éfficace et rapide.

17
fév
10

security report

Bonjour.

Après avoir rencontré un gros problème avec mon système de crochet je suis revenue sur un ancien principe pour ma sellette. C’est un virage à 180° mais comme on dit : la première idée est parfois pas si conne. J’ai donc repris le principe d’un siège fixe dans lequel je me glisse aidé par un système de mise en tension une fois installé. J’aurai donc beaucoup moins de mal a m’assoir rapidement pour le départ pour ensuite serrer le tout en position de navigation.

Puisque la vidéo est à l’image ce que cette dernière est au long discours…

04
jan
10

15 KG en 25 minutes.

Aujourd’hui j’ai fait le premier test du bateau avec l’aile. J’ai fait l’aquisition d’une voile de 18m2 toute équipée à un prix plus que modeste pour pouvoir faire mes premiers bords par petit temps. l’idée de départ étant qu’il vaut mieux se casser la gueule par 6 noeuds de vent que par 30. Pourtant , même si le peu de vent ne me permettait pas de redecoller l’aile une fois dans l’eau, je me suis bien fait ramasser! . A terre, tout est comme prévu, 25 minute pour le montage et 15Kg tout compris, avec les dérives, le safran et la sellette, le bateau est une véritable plume à transporter et tout rentre dans le coffre de ma petite voiture!

J’avais bien préparer le bateau et je pensait que les étapes pour se mettre dans la sellette et mettre les étriers pourrait se faire en gardant l’aile au zenith. Ce n’était malheureusement qu’un rève! Malgré ma tentative manquée, cette session fut riche d’enseignement.

-Lesson 1: Partir de la plage vent de bout, tu ne réussira.

-Lesson 2: Par vent super léger, au près serré, ton aile de coté te ne maintiendra.

-Lesson 3: Tes étrier c’est de la merde et trop de temps pour y mettre les pieds cela te prendra.

-Lesson 4: Ta sellette c’est de la merde aussi, trouver un système
plus simple et rapide, il te faudra.

Par contre j’ai validé le système de dérive à tel point que je vais pouvoir le simplifié, je vais changer les étriers par une barre, et remplacer la sellette par un simple harnais culotte qui viendra s’attacher à des crochets au bras de liaisons.
Le but est de décoller sur la plage et de rejoindre le bateau, au bord, ensuite de s’accrocher pour que mon harnais devienne la sellette et que les effort soit transmis à la structure de bateau.

Ce soir je vous avoue que j’ai bien mal au biceps et au dos à force de tirer sur l’aile à bout de bras avec le bateau en guise de tutu de petit rat de l’opéra. Une rafale m’as même ramené jusqu’au bord et m’as fait déssaller sur le sable, j’avais l’air malin avec le bateau sur le dos et moi dedans! Le safran à planté dans le sable, l’aile a tiré et j’ai fait un joli soleil autour du flotteur avant en plein milieu de la plage. A ce moment précis j’ai eu, je ne sait pourquoi, une pensée émue pour les méduses qu’on voit l’été charié par le flux de vagues. ;)

La morale de cette histoire est qu’il faut encore quelques bout de carbone, un peu de résine et une nouvelle idée (que j’ai déjà ).

A bientôt, le prochain article sera une image de l’écran de mon GPS affichant une vitesse supérieur à 20knts.

Bonne et joyeuse année à tous et à toutes.

15
déc
09

Direction avant.

Voila une mini vidéo du système de direction avant. Je mets les pieds dans les footstraps montés à l’envers comme une sorte d’étriers. En poussant je tend les drisses qui sont directement relié au safran. En changeant la pression dans les jambes je controle la direction. Il reste à faire quelques réglages mais ce principe à le gros avantage de me permettre de garder de la pression dans les 2 jambes pour me caler dans le siège et bien m’appuyer le dos pour rester stable. Stable et comfort, c’est comforstable :).

Les dérives sont aussi en place avec le sytème de régulation mais je ne pourrai pas en montrer plus, désolé.

28
août
09

patins VS hydrofoil.

27
avr
09

DARED buggy

En marine il y a plein de petites phrases qu’un bon voileux doit connaitre. Par exemple: un bon bateau est un beau bateau, ou, qui pisse au vent se lave les dents. Plus particulierement il en a une qui dit: Gros bateau, grosses emmerdes.
En ce qui conserne le projet dared, le manque d’argent est l’emmerde principale, aussi pour réduire celle-ci il faut réduire la taille du bateau.
Voic les premieres vue 3D de la nouvelle structure réduite. Je pense pouvoir réaliser ce proto ultra simple avec quelques milliers d’euros…reste plus qu’a casser la tirelire.




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: