06
Nov
09

systeme de sécurité

siege larguable dared

La sécurité et le confort de naviguation sont des points auquels j’accorde beaucoup d’attention. Je n’ai pas vraiment envie de venir incruster mes belles dents dans les bras de liasion ni de jouer les masochistes suspendue a un croc de boucher. La conception de ce systéme m’as pris un peu de temps mais aujourd’hui c’est au point et tout est réunie autant la sécurité que le confort. Pour ça j’ai bricolé un nouveau siège à partir d’un harnais de windsurf, j’ai coupé par là et cousu par ici pour que mon petit cul soit bien tenu par trois point. Sur les images on voit le siège en place et une fois débraillé après avoir largué le bout de sécu qui sera maitenue par un simple taquet coinceur ensuite. Ce système permet de larguer le siège, mais aussi de régler la hauteur de l’assise et d’autoréguler la tension du hauban transversale. celui-ci se relache dès le largage pour laissé la place nécessaire au pilote de s’échappe par l’arrière en glissant dans l’eau. Il aura le dos maintenu par un harnais de wind (et oui encore) monté à l’envers qu’on accroche a un bout qui part du sommet de la structure. Si le pilote n’est pas trop con il aura le réflexe de décrocher son harnais dorsale avant de larguer le siège.:) On peut aussi voir sur les photo les étriers qui on remplacè le palonnier que je voulait mettre au début. C’est bien plus simple et surtout bien plus éfficace parce que facilement réglable.

Dès que la tempète se calme je mets tout ça à l’eau, a bientôt.


13 Responses to “systeme de sécurité”


  1. 1 armand
    10/11/2009 à 8:04

    Bonjour,
    juste une petite question; le système d’accroche de l’aile sera fixé sur les bras de liaison ou sur vous comme pour un kite classique?

    • 10/11/2009 à 8:53

      Bonjour armand.
      Le kite est fixé au bateau, c’est justement tout le principe. Le sytsème de sécu du kite sera couplé à celui du bateau, en cas de problème de pilote s’ejectera sans entraves ni acroches.
      As tu essayé de relier le kite directement sur ta chaise? En détachant la ligne principale de la barre je pense que tu peux l’accrocher plus vers tes pieds et avoir un truc assez sympa.
      a+

  2. 10/11/2009 à 10:44

    salut armand et mr gurval
    je suis moi aussi tres impatient de voir l’engin en mer
    sinon armand pas de nouvelle vidéo ou photo de ton kite boat

    vite vite des photos et des video !!! miam miam miam !!

  3. 10/11/2009 à 3:08

    Comment le largage doit se faire en cas de chavirement ?

    • 10/11/2009 à 4:36

      A peu près pareil je pense. Si ça ne suffit pas il y a un clip sur la sangle qui passe entre les jambes, on ne le voit pas car il est derrière la poutre avant. En le décrochant on est totalement libre. J’ai prévu de faire plein de test de chavirage pour voir les réaction, comment retourner le bateau et remonter à bord, comment retendre facilement la sécu… Pour l’instant je ne peux qu’imaginer ce que ça donnera.

  4. 10/11/2009 à 3:10

    Gurval,

    J’espère que tu te fendras d’un petit article à poster sur « Foilers ! » en plus de ton blog.
    Les lecteurs de « Foilers ! » bavent d’impatience (ça commence à être gluant).
    Bon courage pour la suite

    Fred de Lo

    • 10/11/2009 à 4:41

      Salut fred.

      Biensur, tu sera le premier à avoir un dossier complet sur l’engin, tu as des dossier sur tout et tout le monde🙂. Je trépigne d’impatience moi aussi pour le mettre à l’eau mais ici on prend des coup de baston à la suite les un des autres en ce moments, peut être la semaine prochaine…

  5. 8 armand
    10/11/2009 à 3:57

    Sur mon bateau mon aile est accrochée directement au bateau sur la vidéo http://www.dailymotion.com/video/x9d14p_catakite-leucate-mai-2009-armand-to_sport
    Tu peux voir un mousqueton sur la potence ou je me fixe, d’ailleurs cet été j’ai eu une petite frayeur en faisant la course avec un cata à voile , en pleine puissance mon largueur était mal enclenché et d’un coup tout à lâcher je me suis fait catapulter à une dizaine de mètres plus loin , j’ai réussi à revenir au bateau et remonter dessus pour continuer ma navigation mais j’ai retenu plusieurs choses bien contrôler la mise en place du largueur et mettre un leash de sécu pour neutraliser l’aile en cas de problèmes
    Arno pour d’autres vidéos il faudra attendre j’ai cassé mon cata , un flotteur est éventré je voulais justement en faire une nouvelle avec mon nouveau système de direction beaucoup plus sensible que l’autre me permettant de faire des empannages dignes des beaux racing jibes des planchistes

  6. 10/11/2009 à 4:44

    Vraiment navré que ton bateau soit endomagé. Effectivement j’ai vu ton système en regardant mieux ta vidéo, tu n’utilise ton harnais que pour monter et descendre à bord, n’est ce pas? J’ai hate de voir tes jibes.

  7. 10 armand
    11/11/2009 à 8:26

    Oui c’est ça , sur ma barre j’ai 2 chicken- loops, un me permettant de décoller l’aile à terre et un deuxième que je connecte à mon bateau une fois que je suis monté à bord ;le deuxième est tout simplement un gros anneau en inox que je fixe au largueur wichard du bateau.
    Pour mon bateau j’ai de la réparation mais ce n’est trop méchant, mais mon bateau est immobilisé jusqu’au printemps j’ai tellement de choses à faire en priorité que je n’ai pas le temps de le réparer pour l’instant . Quand à toi on a tous hâte de voire évoluer ton engin qui je pense va sûrement te donner de belle poussée d’adrénaline

  8. 12/11/2009 à 11:26

    Mais pourquoi avoir fait le choix d’attacher l’aile aux flotteurs ?

    Sur un cata beaucoup plus lourd comme on le vois sur la video d’Armand l’éjection n’est pas un problème.

    Une aile de kite se pilote mieux si on est dessous et en cas d’enfournement il serait préférable de se faire éjecter sous l’aile que de risquer d’être attacher sous le flotteur avec une aile sous charge sans pilote qui risque de partir en kite loop et d’arracher de l’eau le flotteur et le mec qui risque d’y être coincé ou encore attacher.

    Je prends pour exemple le char à cerf volant (classe8) ou les pilotes roulent à plus de 100 km/h pour et qui sont juste bien calés dans un siège englobant sans être solidaire de leur monture.

    Regardes un peu a la fin de cette video la violence d’une gamelle avec une aile de kite, http://www.youtube.com/watch?v=Jlo88g3JrGM&feature=player_embedded j’imagine même pas la même chose sans pouvoir avoir le minimum de contrôle que le pilote a, et pourtant il prend une grosse dérouillée.

    Je crois vraiment en ton concept qui permettrait de naviguer encore plus vite en étant plus toilé, continu ^^

    • 12/11/2009 à 1:16

      Salut le kwab.

      Armand accroche son kite au bateau lui aussi.
      Je vais coupler tous les systèmes, si j’en déclenche un les autres suivront. C’est à dire qu’en cas de larguage le pilot ne vivra pas ce qu’on voit dans la vidéo(ça fait peur), c’est l’ensemble bateau/kite qui ira faire le yoyo plus loin. Pour ce qui ce qui est de l’enfournement c’est pas dit que ça m’arrive souvent, parce que le centre de gravité de l’ensemble bateau/pilote est derriere le point de tire du kite, et puis le patin avant ne supporte que 15 km de pression, je pense même que c’est l’inverse qui risque d’arriver car les essais des maquettes montrent qu’il tendance à vouloir se soulever.

  9. 13 armand
    13/11/2009 à 4:38

    Je pense qu’il n’y a pas de problème à fixer l’aile directement au bateau, par contre le bon choix de l’aile dans ce cas là est primordial. Si l’on utilise une aile qui tire sur les avants ce sera une aile qui aura un très faible border choquer donc au moindre petit souci tu auras du mal à limiter la puissance et très vite ton bateau va être difficilement gérable par contre une aile qui tire dans la barre là tu auras une marge de manœuvre plus importante .au largue ton aile va tracter le bateau , celui-ci naviguera bien à plat , le risque c’est avec des allures plus au prés ou à la différence des kiters qui crantent un maximum sur leurs planches , nous on a du mal à utiliser les flotteurs pour obtenir le même résultat , d’où l’intérêt d’une aile à fort depower pour palier à ces phénomènes , ton système a été étudier pour renforcer le plaquage du bateau sur l’eau mais tôt ou tard même en repoussant les limites tu seras confronté à ces phénomènes .
    En matière de sécurité il y souvent deux cas soit on se trouve en situation d’urgence et là il est préférable de tout larguer soit on à le temps de voire le danger venir et là il est intéressant de coupler le système de largage par un système qui tue la puissance de l’aile sans pour cela se désolidariser du bateau, c’est ce que j’ai sur mon bateau ou je peux tirer sur un avant et neutraliser l’aile


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :