Le projet DARED fait une petite pose jusqu’à la mi-septembre. Pour 2 raisons importantes:

La première et la plus importante est que ma femme vient de mettre au monde un nouveau pilote pour le bateau, version « de poche ».

La seconde est que Je vais attendre que les bons spots de décollage se vident de cette masse grégaire et ruminante à l’huile de monoï surveillé par d’etranges bergers en t-shirt rouge.

A très bientôt.