Archive for the 'Théorie' Category

23
Sep
15

breaking news

Vous souvenez-vous des recherches sur la barre KEYSTONE, pour naviguer avec des lignes très courtes (3m) ? Voici ce que l’on peut faire avec quand le bateau est un peu plus gros. Désolé il y a une zone flou sur l’image, je ne sais vraiment pas pourquoi… certainement une goutte d’eau sur l’objectif 😉

Do you remember the research about KEYSTONE bar to use a kite with very short lines (3m)? Here’s what you can do with when the boat is a bit bigger. Sorry there is a blur part on the picture, i do not know why… probably a water drop on the camera 😉

 

dady s kiteboat2dady s kiteboat1

 

04
Juin
14

Protoype #2 U.T.foil

Voici le second prototype équipé d’un foil U.T. Le numéro 3 est dans mon garage et je serai capable de surfer et kitesurfer avec. Here is the second prototype equiped with a U.T.foil. The number 3 is in my garage and i will be able to surf waves and kitesurfing with.

UTfoil v2-2

UTfoil v2-1

18
Avr
14

drop by drop

La clé de voute est en bonne voie, petit à petit je prépare tous les éléments. J’ai 2 prototypes dans mon garage qui marche bien mais sans enrouleur. Je peux controler ma bandit 12 avec 10m de lignes et ma hydra 14 avec seulement 5m de lignes !!! Je sais c’est un peu débile de réduire les lignes comme ça mais je voulait juste pousser les limites pour voir si ça marchait encore. Et ça marche très bien !

The key stone is on a good way, drop by drop i’m preparing all the elements. I have 2 prototypes in my garage witch work good but without reel. I can control my f-one bandit 12 with 10 m lines and my genetrix hydra 14 with just 5m lines !!! I knows it’s a little bit stupid to reduce the line like that but i wanted to push the limits to see if it still working. And it works very well !

La roue de l’enrouleur est faite avec 2 roue de mountainboard (merci patrick http://www.flexboardz.com/). Je vous en montrerai plus dans quelques jours…

The reel winder wheel is made with 2 wheels of mountainboard (thanks patrick http://www.flexboardz.com/). I will show more in a few days…

 

IMG_0367

14
Jan
14

Kiteboat is a stone bridge

Kite sailing is like crossing a river. You can use something light and simple: a rope bridge. But, if you need something more stable, strong and secure, so use a stone bridge.  

Ce servir d’un kite c’est comme traverser une rivière. Vous pouvez utiliser quelque chose de simple et léger: un pont de singe. Mais si vous avez besoin de quelque chose de plus stable, solide et sûre, utilisez un pont en pierre.

Stonebridge Graphic-L

Why am i spoken about bridge, river and kite in the same time? . Easy, in  both case there’s 2 side ,to cross the river you need to make them  join. Now lets say that one side is the kite (in air) and the other side is the boat ( in water). I’m sure you see what i mean. You can build each part of the bridge as you want, there’s a piece you’re obliged to use: the keystone. It’s not very special, it’s not very hard to build but it’s the most important stone which makes everything possible. It makes the junction between the two parts and it’s the element where all the forces are balanced. The bar is the keystone.

Pourquoi suis-je en train de parler de ponts, rivière et kite en même temps? Facile, dans les deux cas il y  a 2 côté, pour traverser il faut les faire se rejoindre. Maintenant disons qu’une berge est le kite (en l’air) et que l’autre est le bateau (dans l’eau). Je suis sûre que vous voyez où je veux en venir. Vous pouvez construire chaque parties du pont comme vous le voulez, il y a une pièce que vous êtes obligé d’utiliser: la clé de voute. elle n’est pas spéciale, elle n’est pas difficile à construire mais c’est la pierre la plus importante qui rend tout possible. Elle fait la jonction entre les 2 parties and c’est l’élément où toutes les forces s’équilibrent. la barre est la clé de voute.

keystone_01

I’m very happy to share with you this little thought cause i found the keystone for kiteboat. I found THE bar to make a real easy and efficient kiteboat. 

Je suis très heureux de partager avec vous cette petite pensée car j’ai trouvé la clé de voute pour le kiteboat. J’ai enfin trouvé LA barre pour pouvoir réaliser un kiteboat facile et efficace pour le grand publique.

Imagine a bar you can use with just one hand to control direction and power. Imagine that you can keep the same control even unhooked and that you can control the kite direction without power . 

Imaginez une barre que vous pouvez utiliser avec juste 1 main pour contrôler la direction et la puissance. Imaginez que vous pouvez garder autant de contrôle même sans être accroché au kite par le harnais et que vous pouvez contrôler votre kite sans puissance.

Imagine that you can have the same power with 10/15m instead of 20/25m of lines. Imagine if there’s winder in this keystone. Imagine that you can keep the full control whatever the length of lines. 

Imaginez que vous puissiez avoir la même puissance avec 10/15m qu’avec 20/25m de lignes. Imaginez si il y a un enrouleur sur cette barre. Imaginez que vous pouvez garder le contrôle total quelque soit la longueur des lignes.

Do you imagine launching your kite alone  from the beach and starting easily whith 3m of line. After a few seconds, when the place if safer in the water, you can launch the rest of lines and just enjoy the ride with a hand for the kite and the other one for the direction of the boat? When you’re back on the beach it’s the same and you land you kite alone as a good little dog.

Est ce que vous imaginez décoller seul votre kite de la plage et partir facilement avec 3m de lignes. Après quelques secondes, quand l’endroit est plus dégagé sur l’eau, vous pouvez lancer le reste des lignes et naviguer avec une main pour le kite et l’autre pour la direction  bateau. Quand vous rentrez sur la plage c’est la même chose et vous couchez votre kite, seul, comme un gentil toutou.

OK i’m not nice with you. The prototype of this bar is in my garage it’ works very well and it looks like that.

D’accord, je ne suis pas très sympa avec vous. Le prototype de cette barre est dans mon garage, ça marche très bien et ça ressemble à ça.

Capture d’écran 2014-01-14 à 16.12.45

Seriously, Now i think i’m ready to change the rule of sport sailing. It’s a new adventure that i would like to share it with motivated people, ready to invest themself. So if you want to be in the team, WELCOME !

Sérieusement, maintenant je pense que je suis prêt pour changer les règles de la voile légère sportive. C’est une nouvelle aventure que je voudrai la partager avec des personnes motivées pour s’investir. Donc si vous voulez faire partie de l’équipe, BIENVENUE !

 

17
Sep
13

Curved foil low cost

I’m going to use the DAFOILBOARD as a laboratory to test diferents ideas. The last one is to place a curved foil just under the feet and i’ll add 2 very small sensor on each side. This foil is a simply strut, just shaped with the good profil and curved. A few fiberglass and resin…It’s done.

And it works, it works really well. I’ll adapt the system on the DARED to create the  » FOILING DARED ».

Je vais utiliser la DAFOILBOARD comme un laboratoire pour tester de nouvelles idées. La dernière est de placer un foil courbe juste sous les pieds. Ce foil est une simple latte, juste poncée pour arriver au bon profil puis coubée. Un peu de fibre de verre et de résine…C’est fait.

Et ça marche, ça marche vraiment très bien. j’adapterai le système finalement sur le DARED pour enfin créer le « FOILING DARED ».

 

30
Nov
11

La courbure du temps

On dit souvent que l’histoire n’est qu’un éternel recommencement ou que la roue du temps tourne sans fin revenant perpétuellement sur elle même. Personnellement je me considère, dans cette dimension temporelle, comme l’araignée accrochée a un des rayon d’un roue de vélo qui avancerai sur un tapis roulant. En fonction de la vitesse du tapis, de celle du vélo et des vas et viens de l’araignée sur les rayons et sur les fils qu’elle aura tissé entre eux, on peut faire un calcul à un nombre inconnu d’inconnues qui débouche sur cette conclusion : C’est tout le temps le bordel, mais pas tout le temps. Pourtant, il arrive parfois, que ce cercle si parfait semble nous apparaitre et que l’enchainement des choses se fasse exactement comme le pré-dit la théorie.

Je vais bientôt déménager un peu plus à l’intérieur du pays basque où j’aurai un atelier de 100m2. Dès les cartons posés, le bateau vas subir une nouvelle mutation de « rééquilibrage ». A force de modifications, l’équilibre des forces, qui était en place avec la structure pyramidale du début, avait pris un peu de jeu. C’est donc un retour en arrière sans changer de direction. Une autre chose qui fait son come back est la dérive ventilée, qui vas bien mieux fonctionner avec la nouvelle structure courte. Oui, le bateau vas encore rétrécir pour devenir un véritable water buggy extrème.

Encore une chose revenue des temps lointains est la première maquette avec laquelle j’ai fait tous les test de géométrie et de structure. Sortie du fond de la cave elle finira à la poubelle mais je garde la dérive, ma première dérive ventillée.

29
Sep
10

Histoire du projet dared

Il est un temps ou l’on se retourne dans le rétroviseur de la vie en un flashback vers le passé du temps d’avant. Il viens un moment où l’on se dit « c’était mieux avant, faudra que je pense à voter à droite », alors on repasse le film de l’Histoire avec une grande Hache. Je voulait mettre en ligne la génèse du projet car  toutes les autres histoires et expériences que j’ai pu glaner sur le net, et autour de moi, m’ont permis d’arriver là ou je suis. Je crois que tout à commencé lorsque mon père à troqué le hobiecat 16 pour un Sangria. A l’époque passer d’un cata de sport à un bateau de croisière c’était plutôt chiant. Le seul truc intéressant était la paravane de la ligne de traine. Une fois retournée avec un fil de chaque coté elle était devenu un jouet très amusant à laissé trainer dans le sillage du bateaux. Par contre pour la pêche c’était pas top. Alors mon père – qui voulait certainement ce jour là attraper quelques poissons, ou du moins tenter de le faire – me fabriqua un petit cata avec deux chute de gros CP et deux baguette pour faire les poutres. 4 clous, un bout de ficelle au milieu de la poutre avant, ça ressemblait à un patin à voile sans grément. A partir ce jour je laissé tranquille la paravane, pour le plus grand malheur des bancs de maqueraux. Ce petit cata marchait du feux de dieux mais avait une sale tendance à enfourner. J’en ai construis plusieurs ensuite avec diférentes largeurs et position de bras de liaison. A la fin j’avais trouvé les bonnes proportions pour que le cata  lève la patte très rapidement et se pose sur le flan d’une coque sans déssaler lorsque la traction était trop forte. Pourquoi je vous parle de ça? Un bateau tiré par une ficelle… hein? Non? Continuons. Puis vint un jour ou mes petits bateaux ne m’ont plus fais marré, il me fallait quelque chose de plus extrèmes, un nouvel engin qui pouvait voler dans le sillage du Sangria. Il faut dire qu’à l’époque j’habitais Brest et qu’il y avait tout les ans la semaine de vitesse. C’était une sorte de rassemblement d’engins extraterrestres et autres libellule pretes à exploser en plein vole. C’était surtout une formidable occasion de voir  que le génie de certains n’était pas très éloigné de la folie des autres. Et puis il y avait les Dart à foil et autre cata auquels avait été greffer de drôle d’échelles en alu. C’etait ça que je voulait maintenant ! Alors j’ai construis une sorte de planche de surf en CP sur laquelle j’ai fixer deux tige d’alu pliée et prolongée par un profil en bois. C’était mon premier foiler. Et pour  ce coup d’essai j’avais déjà eu assez de mal à faire 2 hydrofoils alors j’avais tout simplement conclu que cet engin ne naviguerait que sur un seul bord. C’est ce qui s’est passé mais pas du tout sur le bord que j’avais prévue. Au lieu de planer sur les foils à 45° en tirant vers la droite, c’est en tirant vers la gauche que ça marchait le mieux. Je pensait avoir équipé mon engin de 2 hydrofoils mais c’était devenu 2 paravanes, et ça tirait fort. J’arrivais à remonter presque perpendiculairement au bateau, la planche totalement hors de l’eau. Par contre l’engin était très sensible et, je ne sais pourquoi, il avait une forte tendance à vouloir regagner le fond de la mer dès qu’un clapot plus gros que les autres lui chatouillait la spatule avant. Certainement avait-il pris trop au sérieux son coté « paravane ». Beaucoup d’années plus tard, lorsque j’ai découvert le monofoil, tout mes souvenirs sont remontés à la surface et mon foiler/paravane aussi. Ce projet m’as séduit car plus extrème que l’extrème: Vouloir faire une stabilisation aérienne pour un engin suspendu entre sa paravane et son aile, c’était vraiment très osé. J’ai ressortie des bouts des balsa et quelques tubes de glue pour commencer quelques proto avec ma propre vision du problème. Le monofoil avait son aile fixée en bout de bras et chaque variation de celle-ci se répercutait directement sur tout le bateau et donc la paravane. Je me suis dit qu’il valait mieux laisser plus de liberté à l’aile et compenser par un bateau plus stable. J’ai tout recommencé depuis le début pour simplifier au fur et à mesure, et enfin arrivé à une sorte de paravane accroché à un flotteur à redan dont il ne restait plus que la partie avant. Le point de tire était au bout d’un bras fixe pour le décaler jusqu’a ce qu’il s’aligne avec le centre de dérive  (comme pour le sailrocket). Bien vite j’ai vu que cet équilibre à bout de bras risquait de paritr en vrille assez rapidement, il fallait plus de stabilité, il fallait assoir le bateau sur l’eau. Ce fut chose faite avec un point de tire ranmené plus au centre du bras et un petit patin planant au bout de celui-ci. Un homme avait déjà pensé à ça, dave culp, ses travaux l’avait amené très loin et même parfois très haut. Et puis un tel système ne permettait pas de naviguer sur les 2 bords. Alors comme une pomme tombé d’un chêne, m’est apparue une image: longshot. Mais c’est biensur, c’était ça ! Vite une maquette ! http://youtu.be/THO1yK3pi-0 Le  trifoiler semblait être la meilleur structure cependant certaines petites choses me chifonnaient un peu. Je vous passe le fait qu’a plus de 30 ans, trainer un petit bateau au bout d’une ficelle sur un ponton déserté en pleine hiver, ça impose l’humilité. Mais lorsque un enfant passant avec ses parents vous regarde comme si vous aviez son age… Passons. J’avais bien prévu que le foil au vent allait plus tirer que n’allait pousser celui sous le vent, mais je ne pensait pas que c’était  au point de faire piquer le palpeur. Ensuite, un peu par hasard, en voulant résoudre ce problème j’ai découvert que le meilleur rendement des foils était quand ceux-ci étaient bloqués. C’était beaucoup plus éfficace mais trop sensible pour les même raisons que mes petits bateau. Et puis comme dit l’adage: « Chassez le naturel, il retrera par la fenêtre ». Donc j’ai fait ce que j’adore faire: Tout démonter et tout retourner. Un bout de mousse pour faire un senblant de patin avant et mes 2 foil sur leur bras à l’arrière. C’était bon, ça à marché tout de suite, le darded était née. J’ai sauté sur mon clavier pour faire des premiers shémas, la suite vous la connaissez…




%d blogueurs aiment cette page :